S’initier à la pêche au carnassier

S’initier à la pêche au carnassier

Contrairement aux poissons blancs et aux salmonidés, les poissons carnassiers sont des prédateurs d’eau douce, caractérisés par leur régime alimentaire carnivore et piscivore. Particulièrement féroces, la pêche aux carnassiers procure une expérience unique pour le pêcheur.

Où et quand pêcher les carnassiers ?

Privilégiez la pêche le matin ou le soir, car les carnassiers craignent le soleil. Ils préfèrent les zones d’ombre ou encombrées d’obstacles et profondes dans les étangs notamment, des rivières sans courant, des eaux calmes comme les grands lacs, ou sur les bordures, camouflés dans les cassures des branches ou les herbiers. On favorisera l’été pour les perches, début mai pour le brochet, et mi-juin pour le sandre.

Certaines caractéristiques environnementales sont à prendre en compte pour la pêche du carnassier : il est plus susceptible de se trouver dans une zone où les arbres ont été abattus, où les roches s’empilent, où les nénuphars se développent par exemple, ou encore qui constituent une transition soudaine entre un fond bas et des profondeurs. Pour détecter la présence de ces poissons piscivores, un sonar – un émetteur d’ondes – peut vous être utile et vous permettra d’établir une carte des changements de profondeurs pour trouver le spot idéal propice à la pêche au carnassier.

L’équipement requis pour pêcher le carnassier

  • Une canne spécifique à la technique de pêche qu’on souhaite utiliser
  • Un moulinet carnassier
  • Du fil en fluorocarbone (40/100) : il résiste aux dents des carnassiers ou en nylon pour absorber les vibrations des leurres poissons nageurs.
  • Des leurres carnassiers
  • Des appâts naturels comme des poissons blancs.
  • On peut ajouter d’autres accessoires si on veut : par exemple, un float tube peut-être un atout dans la traque du brochet.

Pêcher un sandre

Les sandres est un poisson qui préfère les zones profondes et d’ombre : on les retrouve généralement en hiver dans les fonds des lacs calmes et très bas. La pêche au leurre souple est un bon moyen d’en attraper.  Ils s’alimentent généralement dans des zones peu lumineuses, en fonction de la météo, de la couleur de l’eau ou du moment de la journée et mordent à tous les types de leurres, durs ou souples.

Pêcher un brochet

Pour pêcher le brochet, on peut faire appel à la technique du brochet au vif, au bouchon ou au plombée. Les vifs sont des petits poissons qui servent d’appât. Optez pour des leurres de différents coloris pour vous assurer des prises de tailles différentes : on peut donc utiliser des petits poissons blancs, comme le gardon, l’ablette, mais vous pouvez également vous servir de la perche arc-en-ciel dans les eaux closes. Le brochet disposant d’une vision haute, ne placez pas vos appâts dans le fond, mais plutôt décollez-les.

Pêcher une perche

La pêche à la perche nécessite une canne différente de celle du brochet : privilégiez plutôt la technique de la pêche au feeder, au toc ou à l’anglaise – ainsi que leurs cannes adaptées. Les leurres sont très efficaces dans la pêche à la perche dans la mesure où, vivant en banc, les perches témoignent d’une certaine rivalité sur la nourriture et se précipitent dessus lorsqu’ils imitent parfaitement le comportement de leurs proies naturelles. Cuiller, poisson nageur, leurre souple : la perche mord à tous. L’appât naturel (ver, vairon, larves aquatiques,) est également un très bon moyen pour attirer une perche

Pêcher un carnassier depuis une embarcation

Pour la pêche en embarcation, assurez-vous de disposer avec vous toutes les cannes à pêche dont vous avez besoin en fonction du poisson que vous comptez pêcher, et assez résistantes pour tous les types de pêche. L’emploi d’une sonde pour repérer les zones décisives où s’amassent les poissons sera essentielle dans la pêche embarquée. Privilégiez le centre des points d’eau et les profondeurs pour pêcher les spécimens les plus intéressants.

Pêcher un carnassier depuis le bord

La pêche de bord est une pratique plutôt attractive pour les pêcheurs de carnassier, notamment parce qu’elle permet de rencontrer de beaux spécimens. Pour les premiers lancers, il est essentiel de ne pas trop s’approcher du bord pour ne pas faire fuir les poissons qui s’y trouvent, mais plutôt de se tenir écarté pour les pêcher. Ensuite, vous pouvez passer à des lancers longs, en bordure. Les techniques les plus recommandées pour les premiers lancers sont les moins agressives, notamment pour les petits plans d’eau où il est préférable de préconiser des pratiques plus naturelles. En ce qui concerne le positionnement de vos leurres, il faut les garder dans la zone ciblée le plus longtemps possible pour ne pas passer à côté d’une prise. Enfin, privilégiez les zones d’ombre et suivez le vent pour la pêche des carnassiers, surtout par les fortes chaleurs.

Joel Martin

Related Posts

Pêcher la truite : techniques et conseils

Pêcher la truite : techniques et conseils

Débuter la pêche au silure, nos conseils

Débuter la pêche au silure, nos conseils

Apprendre la pêche à la carpe, le guide complet

Apprendre la pêche à la carpe, le guide complet

S’initier à la pêche au coup : le guide complet

S’initier à la pêche au coup : le guide complet

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *