Débuter la pêche au silure, nos conseils

Débuter la pêche au silure, nos conseils

Plus gros poisson carnassier que l’on trouve chez nous, le silure fait partie des poissons les plus populaires du moment. Partenaire de jeu pour les pêcheurs, il est plutôt combatif et ne se laisse pas facilement avoir.

Où et quand pêcher le silure ?

L’été est la période la plus propice pour la pêche au silure. On le retrouve notamment dans les bassins d’eau douce, comme les grands lacs, les rivières, les fleuves, les étangs ou les canaux à fort courant, à la recherche d’oxygène. Au printemps, les silures se rapprochent des bordures et des zones d’herbiers. En hiver et en automne, on les retrouve plutôt dans les fosses.

Le matériel requis pour la pêche au silure

Le silure pouvant atteindre près de 2m et 100kg dans certaines régions, il demande donc de posséder un équipement suffisamment résistant pour le pêcher.

On optera donc pour une canne à pêche en fibre de carbone, à adapter à votre technique de pêche du silure. Dans une pêche à la verticale, il sera bon d’adopter une canne plus courte, mais assez solide pour résister au poids de ce gros poisson.

Les moulinets doivent être tout aussi robustes, pour faire face à un combat avec un silure. Pour des lancers lointains, privilégiez le moulinet spinning, pour une pratique courte distance, le casting est fait pour vous.

Les leurres ou vifs doivent être adaptés à la pêche de silure comme des leurres souples, des poissons nageurs, des cuillers ou des teasers, spécifiques au silure.

Un échosondeur permet de repérer les groupes de silures et de suivre leurs mouvements.

Les différentes techniques de pêche au silure

La pêche au silure se pratique de diverses manières. En fonction de la technique avec laquelle on opère, elle peut prendre quelques minutes ou plusieurs jours.

La pêche au ver : technique et efficace, la pêche au ver nécessite des gros vers de terre pour attirer le silure, un montage composé d’un gros plomb et d’un hameçon de taille triple. Il s’agit ainsi de piquer plusieurs vers à l’hameçon,

La pêche aux leurres : malgré la réticence des gros poissons à s’approcher des leurres – leçon retenue – certains restent tout de même efficaces comme les cuillères ondulantes ou les leurres souples articulés. En fonction de la taille du poisson que l’on souhaite attirer ou de notre emplacement, il faudra adapter la robustesse de la canne à pêche et du moulinet.

La pêche au clonk : le clonk est un outil permettant au pêcheur de produire des sons puissants en frappant la surface de l’eau. L’agitation produite attire les silures vers les leurres, qu’ils cherchent à attaquer par la suite. Pour une pêche au clonk efficace, il faut d’abord trouver le bon poste, à l’aide d’un échosondeur. Le silure est un poisson qui se repose dans des zones profondes et qui va donc remonter à la surface à l’appel du clonk.

La pêche au fireball : cette pêche consiste à présenter un vif dans la bonne couche d’eau des silures pour les attirer et utilise de ce fait un échosondeur. Il s’agit de faire dériver le vif, plutôt que de le faire aller à la rencontre du silure.

Tout le monde veut pêcher le gros poisson. On distingue de nombreuses techniques dont l’efficacité a plus ou moins été vérifiées. Une chose est sûre : la pêche au silure est idéale pour les amateurs de sensations fortes et d’adrénaline.

Joel Martin

Related Posts

S’initier à la pêche au carnassier

S’initier à la pêche au carnassier

Pêcher la truite : techniques et conseils

Pêcher la truite : techniques et conseils

Apprendre la pêche à la carpe, le guide complet

Apprendre la pêche à la carpe, le guide complet

S’initier à la pêche au coup : le guide complet

S’initier à la pêche au coup : le guide complet

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.